janvier 30, 2021

Facebook limite le ciblage publicitaire que certains sont liés à la race

Par admin2020

[ad_1]

Facebook Inc. retirera une option controversée de ciblage publicitaire qui permet aux spécialistes du marketing d’atteindre les utilisateurs sur la base d’une «affinité multiculturelle» pour certains groupes raciaux et ethniques, notamment les Afro-Américains et les Hispaniques.

La société n’autorise pas les annonceurs à cibler les utilisateurs par race, mais les critiques ont fait valoir que d’autres fonctionnalités pourraient aider les spécialistes du marketing à contourner cette interdiction. Les utilisateurs peuvent être sollicités sur la base d’une «affinité multiculturelle», par exemple, une catégorie basée sur les données collectées à partir de leur activité Facebook, a déclaré un porte-parole.

Le ministère américain du Logement et du Développement urbain a accusé Facebook en 2019 de permettre la discrimination en permettant aux annonceurs d’interdire la diffusion d’annonces immobilières pour les utilisateurs en fonction de caractéristiques telles que le sexe et la race, une pratique interdite par la loi.

Deux catégories pour «l’affinité afro-américaine» et «l’affinité hispanique» ont été supprimées dans le cadre d’un examen général des options de ciblage, a déclaré le porte-parole. Facebook offre toujours aux annonceurs un moyen d’atteindre les personnes intéressées par la «culture afro-américaine», qui est une catégorie similaire qui prend également en compte l’activité Facebook, comme les publicités sur lesquelles les gens cliquent et les pages Facebook qu’ils suivent, a ajouté le porte-parole.

Facebook a été attaqué par des groupes de défense des droits civiques ces derniers mois, y compris la NAACP et Colour of Change, pour un prétendu manquement à l’application de ses politiques en matière de discours de haine et de désinformation, en particulier concernant les utilisateurs afro-américains. Pendant la période qui a précédé les élections de 2016, par exemple, des utilisateurs afro-américains ont été ciblés par des trolls russes avec des messages incitant aux techniques de suppression des électeurs.

Plus tôt mardi, Facebook a publié un rapport montrant que 22,5 millions de publications avaient été supprimées du réseau social au cours du deuxième trimestre pour violation des politiques de la société en matière de discours de haine, soit plus du double du nombre supprimé au cours des trois premiers mois de l’année.

(La société a corrigé les informations sur la façon dont les données sont utilisées pour les cibles d’affinité multiculturelle dans le deuxième graphique.)

[ad_2]

Source link